Focus sur l’installation du système d’assainissement individuel

La pose d’une micro-station d’épuration s’impose lorsqu’une habitation n’est pas connectée au système d’assainissement collectif qui s’occupe du traitement des eaux usées. L’installation de ce dispositif nécessite de bonnes connaissances de la loi et sur le lieu où les méthodes de pose. Découvrez les différentes étapes de l’installation de ce dispositif.

Les étapes de la pose de micro station d’épuration

L’installation d’un système d’assainissement non collectif fait partie des travaux de la maison qui exigent une bonne préparation. En effet, la mise en place de ce type d’équipement est régie par la loi, alors la moindre erreur peut s’avérer dangereuse. Il est conseiller de contacter un professionnel pour la réalisation de ces travaux, mais ceux qui veulent le faire soi-même voici les étapes de la pose d’une micro-station d’épuration.

La loi française impose à toutes les habitations un raccordement au tout-à-l’égout pour une meilleure gestion des déchets. Les maisons qui ne peuvent pas se connecter au système d’assainissement collectif à Troyes peuvent nous contacter pour la pose de micro-station d’épuration ou de fosse toutes eaux. Nous avons les compétences nécessaires pour réaliser vos travaux du début jusqu’à la fin.

Troyes (10) est une ville française localisée dans le nord-est du pays, dans le département de l’Aube, en région Grand Est. Elle s’étend sur 13,2 km2 et héberge environ 62 000 habitants. Cette commune renferme vieille ville médiévale qui tire son charme de ses maisons à colombages datées du XVIe siècle. L’hôtel de ville, la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul sont des incontournables de la ville.

Voici les étapes de l’installation d’une micro-station d’épuration

  • L’étude du projet d’ANC avec une micro-station d’épuration

L’étude de conception permet d’identifier les besoins et les contraintes, afin de bien les technologies adéquates. Elle permet de définir le budget de l’assainissement non collectif, de localiser le chantier et faire ressortir les contraintes.

  • Obligations et démarches avant travaux

Il faut appeler le service public d’assainissement non collectif (SPANC)pour vérifier la conformité du projet, avant de débuter la réalisation ou la rénovation de la micro-station. Une fois l’opération terminée, le service délivre une attestation de conformité.

  • La réalisation de la fosse et des tranchées

On utilise de la chaux pour la tracée des tranchées d’alimentation et de l’emplacement du système d’assainissement. On creuse ensuite les tranchées d’arrivée des eaux usées, la tranchée pour les câbles d’alimentation électrique et la tranchée d’évacuation des eaux traitées.

  • L’installation de la microstation

Le dispositif doit être installé sur un lit de pose, plan et de niveau, qui ne possède aucune zone dure ou faible. On vérifie l’horizontalité et on procède à la mise à niveau. On remplit la cuve ave de l’eau à 1/3 pour l’empêcher de bouger, puis on la referme.

  • Le raccordement des canalisations

Le réseau de circulation doit être réalisé avec des tuyaux PVC D100mm. Ils doivent être collés entre eux de manière étanche. Les tuyaux doivent être placés de sorte qu’ils ne cassent pas lors du tassement de la terre qui les recouvrira. On pose ensuite réseau d’alimentation d’eau non traitée et on le connecte à la micro station. On pose ensuite le réseau d’évacuation d’eau traitée.

  • La réalisation de la tranchée d’infiltration

Cette opération n’est possible que si la perméabilité du sol le permet.

  • Le raccordement électrique et mis en service

Une fois toutes les opérations précédentes terminées, on installe le réseau d’alimentation électrique, puis on le met en marche.

  • Le contrôle de la conformité et le remblayage

Cette opération vise à contacter le SPANC pour la vérification des travaux réalisés. Si les travaux sont validés, alors on peut remblayer le terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *